Billet d’humeur, 18 avril 2020

4beb4a80da3085c4b78bd057cd97c977
Alyssa A. De Luccia

Oui. Non. Si. Peut-être. Non. Non. Éventuellement. Non. Il y en a qui pensent. Qui savent. Qui pensent. Qui ne savent pas. Qui sont cuits. Tièdes. À point. Sans ail. Des convictions. Des cris. Des pleurs. De belles histoires. Tristes. De beaux draps. Des ministres. Surmenés. Des achats superflus. Des indigents. Des risques. Des cas. D’autres cas. Des vérités partielles. Des philosophes. Des vérités totales. Des médecins. Des à plaindre. Des sans. Des moins à plaindre. Des moines. Des plinthes. À nettoyer. Calmer. Angoisser. Escales. Sur un rebord de fenêtre. Des jonquilles. Des va-et-vient. Des tours de salon. Des infirmiers.

Des hyènes. Des voisins méfiants. Des animaux de compagnie. Des carottes. Des infirmières. Des salades de carottes. Des salades de mots. Des téléphones. Des coups. Des réseaux. Des journées. Des mots qui. Des mots que. Des morts. Des morts dont. Des aides-soignants. Des caissières. Des frontières. Guerres. Du vide. Du temps. Du vide et du temps. À laisser vide. Le temps. Plein de trous. Du temps trou. Des vides de temps troué. Qui avancent. De date. Des nouvelles du, de la. Des pays. Des pays et des gens. De l’argent. Des gens. Des chiffres.

Des invisibles. Ennemis. Imprévisibles. Des néants. Des trous. De temps. Des trous de néant. Des questions. Raisons. Sans raison. Sans tort. Avec des jeux. Des roues. Des trous. Des roues. Des trous. Des dés. Des dés troués roués de coups. Des hasards. Un sourire. Un jour. Encore un jour. Ordinaire.

2 réflexions sur “Billet d’humeur, 18 avril 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s