Journal 4-14 novembre — Israël / Palestine (4/4)

p1030916

Lire la suite

Publicités

Journal 4-14 novembre — Israël / Palestine (3/4)

Jérusalem, en fait une aberration comme ville, en principe les grandes villes sont construites de façon stratégique autour d’un fleuve, pas celle-ci, qui n’a pas grand chose pour elle, mais c’est devenu la ville que se disputent tant de gens. Nous y entrons traversant un de ces fameux checkpoints installés partout où territoire israélien et palestinien se côtoient, nous ne sommes pas Palestiniens, nous entrons sans problème. Le mur d’enceinte de la vieille ville, nous entrons par la porte de Jaffa, nous nous retrouvons dans le quartier juif, je suis éblouie par les rues et ruelles de la vieille ville arpentées par des juifs orthodoxes livres sous le bras, écoliers, femmes entourées de leur nombreuse progéniture, nous traversons, arrivons dans le quartier arménien, puis le bazar arabe, c’est beau les vieilles villes, on y respire un air d’antan imaginaire qui émeut les sens, nous voyons la coupole dorée du dôme du Rocher sur le mont du Temple. Lire la suite

Journal 4-14 novembre — Israël / Palestine (1/4)

Impressions plus ou moins décousues et sans autocensure d’un voyage d’études avec des élèves de lycée en Israël et en Palestine.

Avant l’aube, l’interrogatoire pour visa et enregistrement à l’aéroport de Frankfurt, l’employée d’El Al pose des tas de questions, quoi faire vous allez en Israël, pour combien de temps, qui avez-vous prévu de voir, avez-vous déjà voyagé dans des pays arabes, combien de temps y êtes-vous restée, connaissez-vous des musulmans en Allemagne… je réponds un brin agacée à la fin, mon passeport copié scanné vérifié, on me colle finalement un papier à l’intérieur, au prochain contrôle un visa amovible, mon passeport ne portera pas trace de mon passage en Israël, fouille conséquente avant la salle d’embarquement, j’envisage un croissant, pas de boulanger, rien, juste une machine à café et à barres chocolatées, pas d’inconnue après les contrôles, plus de contact avec l’extérieur, pas de risques, la paranoïa israélienne, fondée certainement.

Lire la suite