Lectures, Imre Kertész

(Budapest, 9 novembre 1929-31 mars 2016)

Imre Kertész, Kaddish pour l’enfant qui ne naîtra pas (1990)

« …dans ma nuit sombre et profonde, je vois plus que je n’entends cette conversation mondaine, je vois autour de moi les visages mélancoliques comme autant de masques de théâtre avec leurs rôles particuliers, le pleureur et le rieur, le loup et l’agneau, le singe, l’ours, le crocodile, Lire la suite

Publicités

Textes en prose, Nocturne

bulle-gonflable-lumineuse3
Loris Gréaud

Je marche sous une lune aveugle j’aime bien déchirer la pellicule du soir dans les sous-bois ça grouille et grésille des insectes s’affairent à ranger leur bout de terre les cicatrices du jour se noient avec le soleil derrière la montagne je décide de pousser jusqu’à l’intérieur de la forêt Lire la suite