Eléments, 2 juillet

22frankenthaler2_inline-jumbo
Helen Frankenthaler

__________________

Pour quelques instants

le vent a été plein

d’espoirs de semailles

pour quelques instants

il ne soufflait pas à vide

il sifflait des renaissances

léchant les pistils

il préparait les couleurs

changeant les prés en scènes

les éclosions en vedettes

muettes sous les projecteurs

des jours allumés

 

il y avait dans la brise

le chant de l’indifférence

l’obstination de la matière

à ignorer les hommes

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s