Chaleurs II, 30 juin

 

fOXuGLd77ncU_570x570
Jenny Saville

———————————

des trottoirs se lèvent

sous la chaleur d’une journée

qui s’apprête à continuer

son travail de la veille

les chiens sortent avec leurs maîtres

les chats se grattent l’oreille

jetant un œil dédaigneux

vers l’éveil de la ville

au loin des véhicules

se mettent en branle

des membres engourdis

gorgés de température

regardent le ciel et pensent

à la fraîcheur des nuits

sous une pluie de lumière

les dalles reflètent la clarté

une nonchalance de station balnéaire

se répand dans les esprits

qui voguent à un rythme de bossa nova

l’air se trémousse sans frénésie

quelqu’un crie : au boulot !

un autre sort humer

les effluves parfumés

des belles de jour

des fragrances boisées

croisent des sueurs primitives

les peaux se libèrent

les corps s’exhibent

sautent aux nues

les instincts enjambent

les haies de chair

pour rêver au sang chaud

flottant dans l’air du soir

la tragédie n’a pas sa place

dans la moiteur n’affleure

que la langueur

l’orage ne guette que

comme consolation

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s