Textes en prose, Remercier

fadi-al-hamwi-2
Fadi al-Hamwi

merci merci bien merci merci des bombes à respirer mais merci un sujet explosif ce soir nous allons à la rigueur associer la mine éplorée qui va avec mais attention aux couleurs je pense qu’à un certain moment faut hein passer à autre chose changer de voiture par exemple sans blague il y a des stratégies payantes même japonaises plutôt coréennes non si enfin pas que mais la guerre technologique ça oui largués on sera si on ne s’accroche pas quelqu’un veut paralyser tout l’internet des attaques qu’on dit simultanées d’envergure comme seul un état il va chanter pour les vieux dans les maisons de retraite seul un état comme la Chine par exemple a les moyens tu te rends compte de son idéalisme quand tu le vois planter des courgettes si si crois-moi c’est là que tu te rends compte dans les maisons de retraite c’est surtout parce qu’ils n’entendent plus ce qu’il chante qu’il y va oui le type à moumoute blonde à la télé il est vachement oui blanc tu veux dire rouge plutôt je le trouve plutôt rouge de toute façon on s’en fout de ce qui se dit dans le poste hein moi je m’en fous je regarde les couleurs c’est plus gai et c’est aussi parlant les femmes en prennent toujours pour leur grade de toute façon de colonel oui généraux de fortune attroupés pour sauver le monde quelque part au loin des bouts de terrain changent de propriétaire en face des trous il y a des machines qui font que les pièces s’imbriquent dans le bon trou pour ceux qui détestent la menuiserie il y a l’argent qui bouche les trous en attendant on peut se demander pourquoi c’est toujours rond les planètes parce que les enfants surdoués posent ce genre de question très tôt et alors faut pas les laisser en plan faut leur donner matière à parce que c’est eux qui vont peut-être un jour sauver la planète avec des calculs mirobolants pas les pauv’ types dans not’genre enfin pourquoi il dit merci à tout bout de champ l’autre merci merci bien nous remercions d’être venu c’est indécent à la fin quand tu penses qu’ils meurent devant nos yeux en direct oui mais voilà merci merci bien qu’est-ce que tu veux qu’on y fasse chacun sa merde finalement c’est pas facile ici non plus et puis c’est des rapports de force on n’y peut rien ça va se calmer un jour un jour ça va se calmer faut bien quand y aura plus rien à raser faut bien que ça s’calme on peut pas non plus ben non on peut pas merci bien en attendant c’est triste oui c’est triste merci à la télé aussi ils sont tristes tout le monde est triste mais faut bien que le monde continue de tourner en rond tout tourne en effet tu crois que les surdoués posent ce genre de questions oui j’ai lu ça à trois ans ils posent déjà et faut pas rater le coche sinon ils peuvent ne jamais exploiter tout leur potentiel il faut les aider les activer en quelque sorte y a un programme aux States des gars comme Zuckerberg y sont passés si si en attendant moi j’y crois je m’passionne pour la science les navettes spatiales tout ça les bombes bon c’est de la science aussi les bombes en fait je ne dis pas que ce n’est pas passionnant mais ce qu’on ne peut pas changer faut s’y faire aussi moi je m’y fais parce que j’aime la vie voilà et l’autre qui reprend merci merci bien d’être avec nous en attendant on aura passé une bonne soirée à papoter un peu toi et moi merci en tout cas merci d’être venu on se sent moins seul comme ça on se sent moins seul merci merci bien c’est vrai qu’on ne remercie jamais assez les gens finalement qui nous font du bien c’est vrai ça merci en tout cas merci d’être passé… merci bien… merci, quoi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s