Journal 15-27 septembre

Bribes, jets, hasards, des mots temporaires.

Riss à la radio : « Les réseaux sociaux sont un hôpital psy à ciel ouvert. »

Il y a des expériences qui remettent les humains à leur place, c’est-à-dire nulle part.

Le beauf n’est pas toujours là où on l’attend. Parfois il s’enveloppe d’oripeaux culturels.

Faire taire les contraintes, libérer les énergies. Faire libérer. Contraintes les. Morales. Sociales. Energies morales contraintes sociales. Qui font taire la vie.

Démontage de la balançoire dans le jardin, barres désarticulées, le mouvement interrompu, vestiges de l’enfance en allée.

Creuser le présent, l’approfondir au lieu de l’étaler.

Début des cours. Donner un peu de ce qu’ils attendent, aider à traverser. Yeux lumineux de l’adolescence. Entre ennui et espoir. Ne pas interrompre le mouvement.

En recherchant des scènes de film, Anna Magnani, dans Bellissima. L’intensité incarnée. La tragédie de la représentation. La douleur de n’être que soi. De ne pas accéder à la transformation par l’image. Dans mon souvenir, autre. On ne revoit jamais le même film.

Construction d’un personnage.

Ligne du jour, chute, courbée se relever, perte de repères, amnésie soudaine, le mouvement oublié, celui de l’habitude, un trou, sans écho, glisser dans le creux de la vague. Y échapper, encore. Regagner le monde connu.

Piggeldingen made my day. Francis Kirps, Die Klasse von 77, Ein Punkrock-Roman.

« Le darwinisme est parfois l’objet d’un véritable blocage mental, lié à un conditionnement culturel très profond. (…)…la pierre d’achoppement réside dans le matérialisme de la théorie et la part qu’elle donne aux événements fortuits. Les deux piliers du mécanisme évolutif, variation génétique et sélection naturelle, sont deux forces matérielles et aveugles, aux conséquences imprédictibles. Nous ne sommes pas l’aboutissement d’un progrès inéluctable, mais le résultat d’un processus très contingent, où domine l’imprévisible. Si l’évolution recommençait, rien ne permet de penser qu’Homo sapiens, ou une espèce proche, apparaîtrait de nouveau. » Jean-Claude BREGLIANO, généticien, blog Les pieds dans le plat

 « Mais le néolibéralisme, contrairement à ce qu’on croit, n’est pas le tout marché, c’est l’Etat qui se met au service du marché ! Cela vaut pour les Chinois comme pour nous. (…) Parce que ce qu’on appelle le néolibéralisme est en fait la mise en place d’un capitalisme autoritaire, organisé par les Etats ! » Olivier Mongin, sociologue

Traverser l’automne. À quai, répertorier les escales. La navigation sous soleil déclinant. Commencer à s’envelopper de feuilles humides. De sentiments fluctuants. Tirer sur le manteau de peau, contrer le froid qui s’annonce.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s