Billet d’humeur, 8 sept.

39-bird-on-money
Jean-Michel Basquiat

la trajectoire vivante dans le regard du merle à cheval sur un feu rouge sans se brûler les ailes il plonge sporadiquement le bec dans ses plumes pour se gratter juché là-haut habiter un peu cette journée aménagée par une autre espèce observe le manège de tôle qui zigzague sous ses pattes cent grammes de noirceur le feu passe à l’orange le bec clignote se redresse majestueux un roi d’ébène messager des forêts un porte-parole des champs pour conjurer le deuil ou l’enfouir dans le corps des villes

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s