Notes éparses, La femme est l’égale de l’homme, esquisse

2014-Nus-rhabillés_pages_5-600x324
Fanny Viollet

Situation 1 : Magasin d’outils de jardin : un homme demande quelque chose à une vendeuse, la vendeuse répond à sa femme.

Situation 2 : Un homme demande un renseignement à une femme d’origine moyen-orientale ou maghrébine, la femme ne le regarde même pas et répond à sa femme.

Situation 3 : Un homme politique parle à une tribune, 2 femmes politiques commentent son sex-appeal et s’esclaffent. Le jour suivant, 1 article de journal expose que n’ayant pas d’argument, il aura voulu convaincre avec son brushing et son pantalon moulant.

Situation 4 : Un homme se démène, rentre du travail, va chercher l’enfant à la crèche, va au supermarché, prépare le dîner, la femme rentre, vide le lave-vaisselle, et l’homme la remercie chaleureusement.

Situation 5 : 2 femmes discutent dans un bar, pleines d’admiration pour une de leurs copines, elle les a tous eus, elle arrive à tous les mettre dans son lit, comment fait-elle, du grand art. Entre un type, jovial, se met à parler avec la serveuse. Les deux femmes le regardent, le reconnaissent, commentent : C’est un pauvre type, il saute sur tout ce qui bouge, et se fait sauter par tout ce qui bouge, pitoyable, moi si j’étais lui, je me ferais payer, au moins il pourrait se faire du fric. On se le fait, nous aussi ? Allez, on se le fait, il ne va pas dire non, ce salaud, il ne va pas faire le difficile maintenant, alors qu’il est même passé sur cette vieille peau de buraliste du coin, il paraît. S’il ose dire non, on va lui faire sa fête.

Situation 6 : 1 homme se plaint d’être toujours rabaissé par certaines femmes de son bureau, réduit à son derrière craquant, à ses pectoraux. Quand une collègue moins bien formée, avec moins d’études et moins d’expérience devient son chef, il se plaint auprès des collègues féminines. On le traite de mal-baisé, il n’y a pas que le travail dans la vie, s’il s’occupait un peu de sa famille ? Il est trop ambitieux, ce n’est pas facile de tenir un département, gérer tous ces employés, faut la poigne et le doigté d’une femme pour faire ça. Qu’il baise plus souvent, et il sera moins aigri.

 

(inachevé)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s