Journal 9-11 mars

Me, 9 mars

Journée de travail remplie. Le soir, fatiguée mais une sortie théâtre prévue de longue date. Je me réjouis d’aller voir cette pièce.

Il n’y avait pas beaucoup de spectacles qui m’intéressaient quand j’ai feuilleté les programmes des théâtres cette année. Celle-ci était une des peu nombreuses pièces pour lesquelles j’avais réservé des billets. Dea Loher. J’ai vu de belles propositions de cette dramaturge allemande. Gaunerstück, sa dernière pièce, avec les acteurs du Deutsches Theater Berlin. En principe un régal en perspective.

18h45 : coup de téléphone du théâtre, un des acteurs a eu un malaise et a dû être transporté aux urgences. Représentation non pas renvoyée, mais annulée. « On va vous rembourser les 20 euros du billet. »

Je ne veux pas être remboursée, je veux voir cette pièce ! C. me dit que ce n’est pas de sa faute donc pas besoin de lui faire la gueule.

L’instant d’après, j’ai un peu honte, le pauvre type qui a fait un malaise, j’espère que ce n’est pas trop grave. Je pense à l’ingratitude du consommateur de spectacle, qui veut être diverti, et se fiche en principe du bien-être de l’artiste. Comme moi en ce moment.

On décide alors de regarder les 2 derniers épisodes de la série True Detective 2.

Je ne l’ai regardée que maintenant, premièrement, parce que j’aime laisser passer du temps entre la sortie d’un film et le moment où je le vois. Regarder quand personne n’en parle plus. Et deuxièmement, parce que les critiques étaient désastreuses, celles que j’ai lues, et celles que j’ai entendues, dont l’une d’un réalisateur qui m’a conseillé de passer mon chemin, tellement c’était mauvais.

Le public veut être diverti. Encensé pour la 1e série, assez géniale, en effet, le scénariste a été jeté de son piédestal par une grande partie de la critique pour la 2e série.

Est-ce parce que je partais avec un a priori négatif et que je ne m’attendais à rien ? C. a insisté pour regarder la série, et on l’a regardée. Je l’ai trouvée très bien.

Atmosphère réussie, bande son extra, acteurs excellents, Vince Vaughn, inconnu pour moi, absolument fabuleux (un critique français parlait de désastre… je me demande si on a vu le même, en v.o. en tout cas, excellente performance), Colin Farrell, Rachel Adams, excellents, Taylor Kitsch aussi a fini par trouver un angle d’attaque. L’intrigue est un grand foutoir, on n’y comprend pas forcément grand chose. Mais ce n’est en fin de compte pas bien important, cette dispersion, l’essentiel est ailleurs. Et puis les intrigues, si on se met à décortiquer, pour nombre de séries, elles sont souvent basiques. Flics pourris, politiciens corrompus, drogue, sexe, mafia, crime non élucidé. Bref et donc, grand foutoir où on comprend vaguement de quoi il retourne, atmosphère glauque, de film noir par moments, dialogues moins nuls qu’on l’a prétendu, jeu sur certains stéréotypes, jeu avec la caricature, acteurs intéressants à regarder se déployer et faire leur boulot, mise en scène convenable, voire plus. Ingrédients sûrement trop nombreux et scénario passablement bordélique, moments moins réussis mais au final, je me suis laissé porter par cette atmosphère et je me suis régalée. Chaos porteur d’une énergie et d’une atmosphère qui m’ont happée.

En revanche, la série Leftovers, encensée par certains critiques et par certaines connaissances, je l’ai abandonnée après l’épisode 5. J’aurais abandonné avant si on ne m’avait répété combien de génie etc., j’ai trouvé tout ça pseudo-profond et d’un ennui assez conséquent.

Les goûts et les couleurs.

10 mars

Rien. À dire. Encore moins. À écrire.

11 mars

Une bonne promenade vespérale dans les environs. L’air froid qui rougit les joues et réveille les yeux. Je crois que je n’arriverais plus à vivre dans une ville.

Ensuite je lis dans La Repubblica l’histoire de ces deux jeunes Italiens qui ont commis un meurtre, pour voir quel effet ça faisait de tuer quelqu’un. Complètement défoncés, entre autres à la cocaïne, ils sont partis en quête d’une proie à assassiner. Et l’ont trouvée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s