Déracinement

Capture d’écran 2016-03-05 à 13.44.31

Ma mère me raconte la vie des aïeuls

La terre qui nourrit difficilement

Quand il faut lui arracher le pain quotidien

Et puis la conversation dérive

vers une cousine de mon père

jeune fille de dix-sept ans

envoyée à Rome comme domestique

seule le soir, loin des siens

elle regarde par la fenêtre

le gardien de la villa comme horizon

lui fera un enfant

lui promettra le mariage et disparaîtra

j’ai le souvenir d’une femme robuste et volontaire

et je songe combien je suis proche

et combien je suis loin de ces gens

je fréquente des écrivains morts

des poètes vivants

des intellectuels bourgeois

tous les jours je converse avec des individus

qui ne sont pas de ma famille

et soudain une douleur

honte de n’être pas digne de ces sacrifices

maillon faible de la chaîne

je retiens les larmes

j’appelle à la rescousse tous les miens

je leur demande de me pardonner

de les avoir trahis

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s