Journal, 11 févr.

u1_978-3-596-13655-1

Jardins du Kent. Je feuillette au hasard une brochure glanée dans un bureau de voyages. Et tout à coup, un gros bol d’air faisant irruption. Le désir de se retrouver là, au milieu de cette verdure bordant une maison de campagne. La photo met en branle l’imaginaire. Die Gärten von Kent, et toute une façon d’être au monde se présente à l’esprit, images fabriquées par une mémoire qui pioche probablement dans des souvenirs de lectures et de cinéma.

Un horizon ordonné autour des saisons. Un autre jour, ça m’aurait vraisemblablement semblé d’un kitsch assez conséquent, mais voilà, aujourd’hui, ça me fait rêver. On s’accroche à ce qui se présente, les jours où la vie ne va pas de soi. La brochure parle des endroits à visiter, des noms comme des promesses, Sissinghurst Castle avec son jardin blanc. La légende explique que toutes les plantes y fleurissent dans différentes nuances de blanc.

Je lève la tête, l’habituel chat tacheté d’orangé et de noir aux pattes et ventre blancs traverse la terrasse. Il s’arrête comme d’habitude devant la porte-fenêtre du bureau pour jeter un coup d’œil à l’intérieur, avant de disparaître dans la prairie.

Il me prend soudain l’envie de lire quelques pages de W.G. Sebald. Die Ringe des Saturns se trouve dans ma bibliothèque. Comme je n’ai toujours pas entrepris le classement alphabétique, j’essaie de me remémorer où il peut bien avoir atterri. Je ne mets pas trop longtemps à le retrouver.

_________________________

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s