Journal, 5 févr.

Un jeune homme à la porte. Large sourire. Visage poupin, grand, légèrement enrobé, lunettes sur le nez.  Bonjour je viens de Normandie, j’étais passé l’année dernière vous présenter nos produits, vous vous souvenez de moi ? Vous m’aviez pris des pommes de terre. Cette année j’ai aussi des carottes, mais attention, pas de terre, des carottes de sable, plantées dans une terre sablonneuse. Et puis les échalotes, l’ail bien sûr, le cidre, je n’en ai plus, j’ai tout vendu. Il me fait goûter une nouvelle variété de pommes, avec un léger goût de poire. Je n’ai pas besoin de pommes de terre, j’en achète vingt-cinq kilos. Je lui prends encore 8 kilos de pommes (le minimum c’est seize normalement, mais je peux vous en donner la moitié). Il me met les pommes de terre dans le garage, les pommes à côté. Il m’a laissé la caisse avec les 16 kilos, je vous les fais au prix de huit, puisque vous m’avez fait la gentillesse d’acheter mes produits deux années de suite.

Il vient de Caen.

Qu’est-ce que je vais faire avec tout ça ?

____________________________________

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s